Athlètes Cébé

Ensemble nous sommes plus forts

LAIA CASTELLARNAU

SKI FREERIDE

ESPAGNE

33

Ans

« Ma première compétition de freeride s'est déroulée au Chili en 2013, poussée par mon copain, où je me suis retrouvé de manière inattendue 2e du FWQ4 * du Championnat Freeski chilien. 
Au début de la saison européenne suivante, je suis remonté sur le podium avec une 1ère position au Verbier Freeride Week FWQ3 * ce qui m'a permis de me battre pour le classement FWT lors de ma première année de compétition jusqu'à la fin. 
La saison suivante, j'étais complètement motivé pour essayer encore plus fort et voir ce que je pouvais faire avec un peu plus d'entraînement, mais une blessure au début de la saison m'a éloigné de toutes mes attentes. En 2016, je suis repasser en FWQ4*. A nouveau victime de douleurs au genou en raison d'une deuxième blessure en Nouvelle-Zélande, je suis tout de même montée sur le podium pas moins de 8 fois, dont une 3ème place au Nendaz Freeride FWQ4 *.
Néanmoins ma meilleure saison est celle de l'année dernière, j’ai remporté mon premier FWQ4 * à Jasná (Slovaquie) et je suis monté deux fois plus sur les podiums FWQ4 *, terminant 2e de la FWQ globale, à quelques points seulement d'un coureur requalifié du FWT. »

LAIA CASTELLARNAU

  • Lieu et date de naissance: 7 Janvier 1985 à Barruera (Espagne).
  • Ville où réside Laia : Wanaka (Nouvelle-Zélande) / Zermatt (Suisse).
  • À quel âge avez-vous commencé votre discipline ? J’ai commencé le ski très tôt, il n'y a rien de plus excitant quand on est un enfant que de regarder ses skis disparaître sous la neige ou faire de petits sauts sur des formations naturelles. En revanche, j’ai commencé le freeride à 28 ans.
  •  Quelles sont les raisons de l'avoir choisi? Évolution naturelle J'ai fait de la course quand j'étais adolescente, et du freestyle au début de ma vingtaine. Il était temps de tout mettre en pratique en freeride.
  • Quel est votre objectif principal dans votre carrière sportive ? Mon objectif principal est d'améliorer ma performance de ski à mon niveau maximum. Le fait d'être impliqué sur le circuit me pousse à m’améliorer tous les jours.
    Mon deuxième objectif est de me qualifier pour le FWT, et une fois là, monter sur un podium.
  • Quel est votre objectif principal dans votre vie personnelle ? Etre heureux et satisfait de ce que je fais.
  • Pourquoi nous choisissez-vous comme partenaire ? Cébé est une entreprise de lunettes bien connue depuis des décennies, et nous pouvons sentir votre dévouement sur vos excellents produits pour toutes sortes de conditions et de sports.
  •  Qu'est-ce que vous aimez le plus dans nos produits ? Je travaille comme moniteur de ski toute l'année, et j'ai toujours eu des problèmes avec ces jours de brume qui s’éclaircissent et finissent par un jour purement ensoleiller ... Quelle douleur pour mes yeux !!!! Maintenant, ce problème est terminé, et mes yeux sont parfaitement protégés avec la technologie des lentilles photochromiques.
  • Avez-vous une habitude particulière, un rituel avant une compétition ? J’ai pour habitude d’écouter AC/DC et de manger un Snickers.
  • Quel est ton spot de compétition préféré ? N’importe où avec de la poudreuse fraiche et du soleil.
  • Quel est ton endroit préféré pour te reposer ? Une montagne dans les Pyrénéens ou au bord de l’eau turquoise sur les îles Baléares.
  • Quelle est votre destination préférée pour les vacances ? J’aimerai explorer le monde entier.
  • Quelle est votre chanson préférée, artiste ? Reggae, Hard Rock, Rock & Roll , Ska, Blues, Rumba… chaque style pour un moment différent.
  • Quel est votre film préféré? Fan du Seigneur des Anneaux et du film Freeski, Passenger de Legs of Steel.
  • Quel est votre plat préféré? Entrecôte à la crème de champignon du Vall de Boi.
  • Quelle est votre activité préférée (sauf votre sport)? Me perdre dans la montagne pendant quelques jours.
  • Avez-vous une devise? Tu n’as qu’une seule vie, donc concentre toi sur ce qui compte vraiment.

 

 

«Mon meilleur souvenir de carrière est ma première compétition de Freeride en 2013 à Santa Tere, au Chili, avec 40cm de neige fraîche, pas de vent, du soleil, et une 2ème place après deux jours de compétition.
J'ai été perçue comme une médaillée olympique par mes amis de ma vallée à la fin de cette saison après avoir presque réussi à me qualifier pour le FWT. Je n'avais jamais imaginé qu'ils suivraient mes réalisations avec autant de passion.»